Comment cultiver efficacement du cannabis

Sans intervention de l’homme, la culture du cannabis offre un faible rendement. En effet, comme toute plante à fleur, ce dernier nécessite une pollinisation efficiente pour pouvoir se reproduire. Or, si l’on confie cette tâche délicate à Mère Nature, bien qu’il soit acquis qu’il aboutisse, le processus n’en prendra pas moins beaucoup trop de temps…C’est à cet effet que la mise en place de techniques de multiplication scientifiquement prouvées est impérative si l’on entend atteindre rapidement des résultats probants.

Les techniques de multiplication efficientes

Pour pouvoir établir un processus multiplicateur de pollinisation, la première étape consistera à guetter la « floraison » des étamines du cannabis. En effet, à l’instar de toute plante à fleur, ces dernières renferment le précieux pollen nécessaire à la fécondation des stigmates. Se présentant la plupart du temps sous forme de poudre, ce pollen devra être recueilli, à l’aide par exemple de papier journal, en secouant vigoureusement les tiges de la plante. Si elle est répétée quotidiennement, cette opération permettra non seulement d’obtenir du pollen en quantité mais aussi et surtout transformera les plantes « mâles » en véritable « usine à pollen » puisqu’elle permettra de les conserver vivantes aussi longtemps que possible.
Le pollen obtenu par ce procédé sera conservable pendant au moins un mois s’il est placé sous un sac hermétique au réfrigérateur.
Lorsque les plantes « femelles » déploieront leurs pistils en signe de leur disposition à être fécondées, il suffira alors de les saupoudrer du pollen ainsi recueilli et de prendre la peine de secouer légèrement leurs branches ainsi traitées pour s’assurer de l’effectivité du processus de fécondation. Grâce à un tel procédé, en principe chaque plante produira des graines regulieres après seulement deux semaines d’attente…