Transplantation

La transplantation est une opération délicate, indispensable afin d'obtenir une bonne récolte. Il s’agit d’une tâche qu’il faudra effectuer assez rapidement afin d’éviter un choc, et cela au moins deux fois, voire plus, tout au long du processus de croissance.

Le travail doit être soigné : il faudra tout d’abord choisir un pot de grande taille afin d’espacer les petites plantes ; quant à la matière, le plastique est l’idéal. Chacun pourra choisir la taille qui mieux lui convient, en sachant qu’il vaut mieux planter moins de graines bien espacées plutôt qu’un grand nombre de graines. On risque dans ce dernier cas, en effet, de devoir transplanter très souvent. Choisir un pot de grande taille veut dire, en fin de compte, n’avoir à transplanter qu’une seule fois avant d’obtenir une première récolte.

Le rempotage doit se faire dans un récipient de 3 ou 4 litres, afin de ne pas forcer la croissance. Après la première récolte, il faudra à nouveau transplanter dans un plus grand pot, avant que les plantes soient de nouveau en phase de croissance. Un seau de peinture de 15 ou 20 litres est l’idéal si vous avez assez de place, un pot de 8-12 litres étant un minimum. Une étude russe a récemment prouvé qu’un espace d’une dizaine de centimètres au moins pour la croissance des racines augmente considérablement les probabilités d’obtenir des plantes issues de graines femelles.